Mais qui se cache derrière les véritables casaniers ?

 

Cet article vise à mieux comprendre ceux que l’on catalogue, souvent avec une pointe de mépris, de « casaniers ».

Ceux qui ayant le choix entre une sortie, des vacances à l’étranger, une soirée cocooning chez eux, donneront leur préférence à cette dernière option.

Bien sûr, ils accepteront certaines invitations pour faire plaisir aux gens qu’ils aiment et sans doute aussi pour donner le change d’une certaine « normalité ». Mais s’ils s’écoutaient vraiment, la tentation de rester chez eux avec un bon bouquin remporterait la palme d’or.

Je ne parlerai donc pas ici des personnes qui restent chez eux parce qu’ils y sont contraints pour des raisons financières ou de santé mais qui, s’ils en avaient les moyens, iraient vers le monde extérieur en courant.

Je ne parlerai pas non plus des personnes qui, aigries par la vie, se sont recluses chez elle alimentant ainsi une certaine haine envers l’humanité.

Il n’est pas question non plus d’états dépressif entraînant un repli sur soi.

Ce que je vais aborder ce sont les besoins de certaines personnes qui bien qu’étant actives (voire très actives) dans la société, qui bien qu’étant appréciées des autres, ont ce besoin absolu de se retrouver seules pour recharger leurs batteries, dans le calme de leur univers.

 

Mais qui se cache derrière les véritables casaniers ?

 

Florence

Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2018)