Tout Est Possible – bien-être et épanouissement sexuel

Bienvenue sur « Tout Est Possible »

Un site pour vous informer et pour répondre à vos questions en matière de bien-être et d’épanouissement sexuel.

Vous y trouverez chaque mois:

  • un article traitant d’un nouveau thème pour évoluer vers le bien-être
  • une citation
  • une ordonnance bien-être
  • des conseils de lecture
  • des idées de formations
  • l’agenda des évènements à venir

Edito

Bonjour les amis !

Nous voici déjà en août … l’été est chaud ! Pour peu, on se croirait sous les tropiques
J’espère que vous prenez bien soin de vous et que vous prenez le temps de vous poser ?
L’idée est d’approcher la rentrée en forme 😉

Ce mois-ci, nous allons aborder un thème délicat :
Il y a-t-il une personnalité perverse narcissique derrière chaque manipulation ou parole toxique ? Volet II

Dans le premier volet parût au mois de mai, nous avons vu que les gens qui manipulent pour le plaisir de détruire ne remplissent pas les rues comme on pourrait le croire.
On a également analysé comment faire le tri et comment discerner une manipulation circonstancielle d’une façon d’être. Nous avons ensuite décortiqué les armes classiques de manipulation.

Dans ce deuxième volet, nous analyserons la mise en place d’une réelle relation toxique et les éléments pouvant déclencher « les crises ». Nous nous centrerons également sur comment gérer ces crises et finalement comment sortir de cette spirale infernale.
Ici, on part du principe que l’on a réellement à faire à un personnage pervers narcissique. Si vous avez encore un doute, relisez bien le premier article : toute manipulation n’est pas perverse. On manipule tous d’une façon ou d’une autre à certains moments de notre vie.

Découvrez tout cela dans notre nouvelle édition !

Florence
Pour potentialiser votre bien-être et vous aider à devenir la meilleure version de vous-même !

Share

Quand rien n’est certain, tout est possible
Margaret Drabble

Article du mois

Il y a-t-il une personnalité perverse narcissique derrière chaque manipulation ou parole toxique ? Volet II

 


Dans le premier volet paru au mois de mai, nous avons vu que les gens qui manipulent pour le plaisir de détruire ne remplissent pas les rues comme on pourrait le croire.
On a également analysé comment faire le tri et comment discerner une manipulation circonstancielle d’une façon d’être. Nous avons ensuite décortiqué les armes classiques de manipulation.

Dans ce deuxième volet, nous analyserons la mise en place d’une réelle relation toxique et les éléments pouvant déclencher « les crises ». Nous nous centrerons également sur comment gérer ces crises et finalement comment sortir de cette spirale infernale.
Ici, on part du principe que l’on a réellement à faire à un personnage pervers narcissique. Si vous avez encore un doute, relisez bien le premier article : toute manipulation n’est pas perverse. On manipule tous d’une façon ou d’une autre à certains moments de notre vie.

Un scénario presque écrit d’avance:


En effet, l’empiétement ne sera pas visible de suite et va longtemps échapper au champ de conscience de la victime. La domination s’installe de façon insidieuse.

Tout commence par un terrain favorable et la recherche d’une cible avec une faille (voir article précédent)…Véritable profilage en soi!

La cible (souvent intelligente par ailleurs et très empathique) étant repérée, les armes de séduction massives sont sorties; le but étant d’obtenir rapidement un premier pas de votre part:

  • La personne prédatrice aura tôt fait de créer avec vous une relation fusionnelle grâce à un discours particulièrement charmeur et affirmé. Elle vous donnera ainsi l’impression d’être tombé(e) sur la personne parfait(e) sous tous les angles.
  • Elle vous présentera par ailleurs une oreille particulièrement attentive et sera en quête de vos petits secrets, de vos frustrations de vie…Mais attention, son seul but est de récolter des informations précieuses qu’elle retournera ensuite contre vous.
  • L’apparence est en général alléchante.
  • Elle a le don d’être généreuse …au début!
  • L’art de flatter est au rdv, les compliments seront donc légions dans un premier temps.
  • Le contact tactile sera très vite établi (à ne pas confondre cependant avec les personnes qui sont spontanément de nature tactile).
  • Le regard sera souvent intense.
  • Elle va très vite occuper votre espace.
  • Elle présentera un raisonnement particulièrement cohérent au départ.
  • Elle se plaindra souvent de son passé et se montrera victime par rapport à ce dernier.
  • Elle va souvent imiter disctrètement votre comportement non-verbal.
  • Elle se montrera à la fois très à l’aise et à la fois très mystérieuse.

Cette phase étant remportée avec succès, reste à maintenir le grappin et tout mettre en oeuvre pour créer rapidement un lien basé sur la durée. L’aspect fusionnel sera mis en avant et petit à petit, sans même vous en rendre compte, vous verrez de moins en moins votre entourage habituel.
Les stratégies de conditionnement se mettent subtilement en place

Lire la suite

Ordonnance bien-être du mois

10 choses à oser pour doucement sortir d’une relation toxique

  • Arrêter de vous justifier
  • Mettre vos limites quand votre territoire est envahi: “Stop! Là tu vas trop loin!”. Ayez pour cela un ton ferme et une posture bien redressée.
  • Arrêter d’argumenter (l’autre sera gagnant puisqu’il a toujours raison dans sa tête)
  • Rester en contact avec votre ressenti, il vous sert de boussole pour vous signifier que quelque chose ne tourne pas rond dans la relation.
  • Admettre que ce n’est pas ça aimer.
  • Reconnaître que la relation est toxique et que cela ne sert à rien de continuer.
  • Demandez de l’aide.
  • Porter plainte en cas de violences physiques (ou au moins consigner les données auprès d’un médecin).
  • Vous faire du bien! Plus vous serez épuisé(e), sous pression et sous stress, moins ce sera facile de partir.
  • Communiquer sur le paradoxe de la situation, mettre des mots sur ce qui se passe plutôt que d’argumenter le contenu.
Share