Témoignages

 

Témoignage de L

6 octobre 2016 0 h 00 min

J’ai 40 ans et cela va etre compliqué de resumer tout mon ressenti. Mon parcours thérapeutique est le suivant : mon entrée à college a eveillé une question en moi : pourquoi ne suis-je pas heureuse alors que j’ai tout pour l’etre ? à 15 ans : ma mere decouvre l’ostheopathie. J’ai un 1er rendez vous à 15 ans avec un super ostéopathe craniofascia qui me dit que j’ai des problèmes relationnelles avec ma mère (je le sentais au fond de moi mais mon éducation m’empêchait de m’en rendre compte et ma mère a persifflé quand l ostheo l’a dit) ; à 17 ans j’ai commencé la sophrologie sur les conseils de mon prof de maths car j’avais de grandes capacités mais j’étais trop stressée en vue du bac (cela m’a sauvée). J’avais une seance par semaine ma sophrologue a tout de suite cerner ma mere. J’ai eu mention assez bien au bac. L’entrée à la fac et mon depart de la maison ont declenché en moi un grand sentiment d’isolement et de solitude donc je continuais la sophrologie. En meme temps mes relations avec mes parents se sont degradés à cause de mes choix amoureux… j’ai commencé à etre boulimique. Je me suis fait vomir pendant 4.5 mois mais mon chéri (mari à ce jour) m’a demandé d’arreter , j’ai donc grossi de 10kg…j’ai aussi vu le psy de la fac mais ma famille l’a mal pris et ce psy ne me plaisait pas vraiment par rapport à la sophro. Entre temps j’ai essayé de rompre avec mes parents mais je suis revenue car mes sœurs me manquaient trop. Ma 3e année de fac a été une lente descente dans la depression sans m’en rendre compte mais je continuais la sophro et l’ostheopathie. Pendant 10 ans on a travaillé sur ma mere et un jour enfin on a abordé mes relations avec mon père, mais je n’avais rien a dire car il n’existe rien entre lui et moi. Mes parents ont divorcé quand j’avais 22 ans et cela m’a bien fait rire. Je les voyais peu ou par pure obligation.A 25 ans, j’ai eu un meningocoque B purpura fulgurens et ma mere s’est rapprochée de moi (il me restait 6 h à vivre quand je suis arrivée aux urgences). Mon ostheo m’a remis sur pied car je refusais de dependre des cachets mais j’ai eu 4 mois de convalescence. A 26 ans je me marie et j’essayais de ne plus dépendre de thérapie. Mon mari perd ses parents juste après notre mariage donc nous sommes allés voir un conseiller conjugal car nous ne nous parlions plus . il m’a été conseillé de lire « les hommes vient de mars les femmes de venus » (super bien !) . Ma mere decouvre le decodage biologique et le GTS CONECPT et je fais 2 ou 3 séances que j’ai bien aimées. A 27 ans j’attends mon 1er enfant et nous faisons la connaissance d’un nouvel ostheo craniofasia extraordinaire (pierre hammond) mais quand je le vois, je suis enceinte de 6 mois et c’est trop tard. Mon bb est en siege et la grossesse a été difficile psychologiquement (les hormones me font déprimer entre autre) même si je n’ai jamais vraiment sombrer dans la vraie depression psychiatrique. Apres la naissance de ma fille, j’allais tous les mois avec elle chez l’ostheo tellement nous avions des pb morphologiques. tout cela a toujours été tres onereux mais j’ai toujours choisi cela plutôt que les cachets qui t’empêchent de reflechir. Quand ma fille a eu 1 an l ostheo m’a demandé de faire une psychotherapie car il ne pouvait plus m’aider. J’ai essayé l’hypnose et les fleurs de bach. Et puis ma fille a commencé a me taper donc je l’ai emmenée avec moi . mais entre temps elle s’est mise à se retenir de faire ses selles et cela s’amplifiait mois apres mois. L’ostheo et le psy ne parvenait pas à la guerir donc je suis allée voir une pedo psychiatre après avoir vu un medecin pediatre absolument horrifiant qui m’a proposé des choses intolérables pour moi.. la pedopsy m’a dit au bout de plusieurs seances (ambre avait 3 ans ) qu’elle ne voyait pas ce qui declenchait cela et m’a conseillé le decodage généalogique avec quelqu’un d’autre. J’étais alors enceinte de ma 2e fille et la, tout s’est revelé. En une seance, ambre a été guerie. J’allais le voir alors pour moi une fois par semaine tellement j’ai du déprogrammer des choses. Je suis allée au bout de tout ce qui m’a été proposé et j’ai vecu des choses ahurissantes mais qui se sont révélées être des évidences pour moi. Je me suis ruinée mais du coup je me suis penchée sur le coté spirituel de la vie et tout m’a semblé enfin clair à 35 ans. Entre temps mes parents se sont remariés ensemble et nos relations se sont tres vite redegradés. Outre mes problemes relationnels au travail où j’ai frolé le burn out . Petit à petit j’ai du admettre que mes parents étaient mortifères pour moi et après un diagnostic de fibro myalgie, et autres gouttes qui font déborder le vase, j’ai du couper les ponts avec eux pour me protéger d’eux. Chaque fois que je les voyais, j’avais envie de mourir tellement je me sentais nulle ou mal (un sentiment que j’ai toujours eu aussi longtemps que je m’en souvienne). Et cette année 2016, ma 2e fille de 8 ans a été diagnostiquée à tres haut potentiel apres divers petits soucis à l’ecole. Quand la pedopsy (celle qui m’avait envoyée faire du decodage genealogique) m’a dit que c’était héréditaire et m’a rappelé les symptomes, tout s’est eclairé en moi ! enfin la reponse au pourquoi de ma question : pourquoi suis-je comme ca ? je me suis ruinée financièrement avec toutes ces thérapies mais sans cela, je serais morte depuis longtemps. Maintenant, je dois accompagner mes filles en essayant de les protéger, cela me fait pleurer mais je me sens tellement libérée depuis ce diagnostic. Je cherche à ce jour à créer mon entreprise et ne me suis jamais sentie aussi confiante en moi

L.

Share