Dossiers Thématiques

 

Le Bore Out ! Un phénomène aussi destructeur que le Burn Out?

« Mon travail m’ennuie à mourir »
« Il n’y a rien d’intéressant à faire et en même temps je me culpabilise »
« Je n’ai pas assez de travail que pour remplir la journée »
« Mes tâches sont toujours les mêmes, j’ai l’impression d’être un robot »
« Les heures au bureau me semblent interminables »
« Je me sens complétement démotivé(e) et inutile au boulot »

 Et des remarques corollaires :

« De quoi tu te plains, au moins tu as un travail… Pense à tous ceux qui sont sans emploi ! »
« Ben quoi, tu as de la chance : tu es payé(e) à rien faire, c’est Byzance ! »

 Si ces petites phrases d’apparence anodines vous font écho, il est possible que vous souffriez de ce qu’on appelle aujourd’hui le Bore Out !

Mais de quoi parle-t-on ?

 

Lire la suite :
Le Bore Out ! Un phénomène aussi destructeur que le Burn Out?

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment réveiller le charisme naturel qui est en vous ?

Vous voulez être plus rayonnant(e) ?
Vous voulez prendre tranquillement et sereinement votre place ?
Vous voulez révéler tout le positif qui est en vous ?

Entendons-nous bien, le but est de dégager réellement le meilleur de vous-même. Mentir, faire semblant, manipuler ne feront jamais de vous quelqu’un d’attirant sur le long terme. Sans congruence, votre charme sera bien éphémère.

Il s’agit d’être rayonnant(e) avec sincérité et authenticité !

Ne me dites pas « je n’ai rien de charismatique en moi », je n’y crois pas un seul instant.
Votre potentiel est juste en sommeil et ne demande qu’à scintiller 😉

 

Lire la suite :
Comment réveiller le charisme naturel qui est en vous ?

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Apprendre à se simplifier la vie !


La période des vacances est déjà derrière nous, j’espère que vous avez bien rechargé vos batteries !
La reprise bat son plein entre le travail, les trajets, les courses, le ménage, les activités de chaque membre de votre tribu, et j’en passe. Cerise sur le gâteau, histoire d’être sûr d’adhérer à l’adage « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué », nous bénéficions d’un cerveau qui a particulièrement l’art de nous complexifier les choses 🙂 .

Afin de garder au mieux son élan, aujourd’hui nous allons voir quelques pistes pour nous simplifier la vie 🙂

 

Lire la suite :
Se simplifier la vie

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment vivre motivé et de meilleure humeur !

Alors soyons clairs, le but n’est pas d’être toujours au sommet de sa forme ni de nier ses émotions inconfortables. Les émotions ont toutes le droit d’exister et sont là pour nous signaler qu’un besoin n’a pas été satisfait.

Cela étant dit, si on peut cultiver davantage de bonne humeur, ce n’est pas plus mal 🙂 !
Même chose pour la motivation !

Commençons par la bonne humeur 🙂

Etre de bonne humeur permet une joyeuse montée de certaines hormones comme la dopamine (qui met en action), la sérotonine (qui apaise l’angoisse et favorise le bien-être) et les endorphines (qui donnent du plaisir).
Ne me dites pas que vous n’êtes pas tenté(e) par ce petit cocktail pétillant de bonnes choses à boire sans modération, cul sec ou à siroter à votre convenance. De bonne humeur, notre espérance de vie augmente et notre santé est meilleure.

Le relationnel en bénéficie largement aussi : mieux avec soi-même, on est mieux avec les autres…
Et beaucoup plus attirant(e) 🙂 !

Mais avant de passer aux astuces pour doper sa joie de vivre, passons à l’autre partie de notre titre : La motivation…
De celle qui nous porte vers la réalisation de nos désirs.

 

Lire la suite :
Comment vivre motivé et de meilleure humeur !

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Retrouver l’art de flâner Et adopter la slow attitude!

Les hommes se cherchent des retraites, chaumières rustiques, rivages de mer, montagnes (…). Nulle part l’homme n’a de retraite plus tranquille, moins troublée par les affaires, que celle qu’il trouve dans son âme (…). Donne-toi donc sans cesse cette retraite, et, là, redeviens toi-même.

Marc Aurèle, philosophe stoïcien

 

Nous voici donc à la période de juillet – août, période de vacances pour bon nombre d’entre vous …
Alors, un seul mot d’ordre : on se pose, on se calme, on se détend !! 🙂
On arrête de s’enliser, on décide de ralentir et si on ne veut pas tomber dans le burn out (voir article précédent) on réapprend à vivre !
Pour certains, c’est d’ailleurs plus qu’urgent !


Bien sûr, planifier est souvent nécessaire et être hyperactif n’est pas un problème en soi, mais si l’agitation est constante et sans fin, notre organisme va finir par en prendre un sérieux coup.
A force de courir dans tous les sens, l’amygdale de notre cerveau se retrouve hyper sollicitée et voit cela comme un danger. L’organisme se met en mode stress de fuite ou de combat comme si on avait un lion à nos trousses en pleine savane !
De plus en plus pressé(e)s par le temps, nous en arrivons à supprimer petit à petit tout ce qui pourrait justement nous recharger et nous détendre : on laisse tomber le cours de sport, on annule une sortie entre amis, on n’invite plus, on ne va plus prendre l’air… On se dit que l’on fera cela plus tard… Sauf que plus tard devient souvent trop tard !

La modernisation rapide a eu pour résultat de nous créer une société intense, trépidante ou tout va toujours plus vite.

A l’origine, le but visé était louable : faire les choses à plus grande vitesse pour gagner plein de temps libre ! Résultats, nous sommes toujours stressés et manquons de plus en plus de temps.
Tout a été mis en place pour épargner des heures de vie : des magasins ouverts tard, même le dimanche et les jours fériés ; des supermarchés dits « express » ; des commandes en ligne ; des livraisons à domicile ; des fastfood, des speed dating (histoire de rencontrer l’âme sœur plus rapidement) ; même le sport s’en mêle, on parle maintenant de marche… rapide 🙂 !
Les smartphones font presque tout à notre place (bientôt ils nous serviront le thé pour nous réveiller 🙂 ).


Et où est le bénéfice ?
Pourquoi est-on toujours à la bourre ?

Je ne remets pas en doute ce que ces avancées nous apportent sur différents plans, mais en matière de gain de temps de vie… on cherche toujours !
Je dirais même plus, le temps semble de plus en plus hors de notre contrôle !
Nous sommes devenus quasiment incapables de « perdre du temps ».

Et pourtant, nous donner du temps pour vivre et nous détendre est essentiel. Les personnes s’accordant ces moments sont les premiers à témoigner d’une plus grande liberté et d’un sentiment d’indépendance, d’autonomie plus fort.

 

Lire la suite :
Retrouver l’art de flâner Et adopter la slow attitude !

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Le burn out : Comment en sortir, comment se reconstruire ?



Comme promis, voici notre deuxième volet consacré au burn out.
Lors du premier article nous avions vu comment le définir, aujourd’hui, nous allons le voir sous l’angle de comment en sortir.

La personne qui en souffre a sans nul doute déjà eu l’occasion de surmonter bien d’autres épreuves dans sa vie et pourtant, dépasser un burn out va être un cheminement particulier qui laisse des traces.

Avant toute chose, il s’agira d’apprendre à être à l’écoute de ses émotions et non plus de les étouffer. Mettre un nom sur ce qui se passe et affronter le problème sont certes un préalable mais il n’est pas si évident que cela.
Souvent, des stratégies de fuite, d’évitement et d’hyper contrôle de soi ont été mises en place et sont tenaces.
Il arrive même qu’en compensation, la personne se jette encore plus dans son activité professionnelle cherchant ainsi à combler son sentiment d’inefficacité dans des heures supplémentaires. Attitude qui aura vite fait d’accentuer l’état de mal-être.

L’acceptation comme première étape

Accueillir au lieu de lutter ou de nier ! Accepter l’état de démolition intérieure avant de reconstruire…

Réapprendre à se connecter à soi, à ses sensations, à son corps va déjà prendre un certain temps.

Il s’agira ainsi de s’arrêter, de prendre du recul, de s’auto-observer avant de pouvoir avancer vers la guérison.

Prendre conscience que nous sommes mal barrés mais aussi de comment nous sommes rentrés dans ce processus.
Quitter des modes de fonctionnement qui ne nous conviennent plus ne se fait pas en un jour ! Certaines habitudes sont bien ancrées et ont tendance à résister.



Il va falloir aussi reprendre confiance en soi et redonner sens à sa vie.
Tout cela ne peut se faire qu’en acceptant d’être accompagné(e).

Bien sûr, c’est une question délicate puisque souvent des responsabilités incombent aussi au système, à l’entreprise mais il n’en reste pas moins que la personne qui en souffre devra s’atteler à un travail personnel. Elle veut se sentir mieux et c’est vers ce mieux-être que le professionnel de la santé devra la guider.

 

Lire la suite :
Le burn out : Comment en sortir, comment se reconstruire ?

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

J’apprends à m’affirmer et à poser mes limites


Combien de fois ne nous sommes-nous pas retrouvé(e) à dire « oui » alors que l’on avait juste envie de dire non ?

Cela nous est déjà arrivé à tous, n’est-ce pas ?
Pourquoi avons-nous si peur de nous affirmer et d’oser être nous-mêmes ?
Quelles clés pour en sortir ?

Des racines diverses

Bien sûr, dire oui de temps en temps pour faire plaisir peut aussi être source de joie : la joie d’avoir offert un petit bout de bonheur à l’autre, la satisfaction d’avoir apporté le kilomètre supplémentaire qui donne du baume au cœur de celui qui le reçoit.

Mais si vous êtes toujours dans le « faire plaisir » en vous oubliant, le risque est grand de perdre la connexion avec vous-même et de voir les frustrations s’accumuler en vous au fil du temps. S’oublier engendre le risque de développer certains maux dans le corps ou une certaine mélancolie de l’âme.

Au-delà du faire plaisir, il nous arrive aussi de ne rien dire ou de nier nos besoins par peur du rejet. La croyance de départ étant : « Si je dis ce que je pense ou si je fais cela, l’autre ne m’aimera plus autant » …
En lame de fond, cette pensée que l’on ne peut être aimé(e) tel(le) que l’on est. On se soumet aux désirs de l’autre dans l’espoir d’obtenir son approbation et sa reconnaissance éternelle.

Là aussi, un danger se profile : en étant guidé(e) par la peur, nous avons de grandes chances de produire ce que nous voulions à tout prix éviter. Difficile d’avoir de l’admiration pour quelqu’un qui s’efface, s’oublie, se manque de respect : le résultat en sera probablement du manque de considération et de la lassitude.


Autres cas de figure, ne pas se positionner par peur du conflit.
Même principe, si vous stockez frustrations et non-dits par peur d’un clash, toutes ces poubelles entassées jailliront un jour où l’autre sous forme d’une explosion massive, générant un énorme conflit. Une fois de plus, vous finirez par tomber nez à nez avec ce que vous redoutiez le plus. Vous aurez juste gagné un peu de temps sur le conflit … ou perdu beaucoup de temps de vie et de bien-être.

Exprimer ce que l’on ressent avec respect

Dire ce que l’on ressent plutôt que ce que l’on pense est une des clés essentielles.
Ce qu’on pense, est déjà une interprétation que nous avons faite de ce qui s’est passé… Et n’est pas nécessairement la réalité de l’autre ! D’où parfois la réaction assez vive de notre interlocuteur.
Partez avant tout de ce que vous ressentez face à ce qui a été dit ou fait. Restez sur les faits qui se sont produits et dans la mesure du possible évitez de partir dans tous les sens ou de faire des généralisations.

Exprimez ensuite ce dont vous avez besoin et formulez votre demande avec le plus de clarté possible.

Pour résumer, cela donne quelque chose de cet ordre-là :

Je me sens …(émotion)
Quand tu… (faits précis)
Car j’ai besoin…
Et je te demande… (demande précise).

 

Lire la suite :
J’apprends à m’affirmer et à poser mes limites

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment faire des choix éclairés en 10 étapes?


La vie est une série de tournants teintés d’alternatives : certaines semblent évidentes, d’autres nous prennent la tête.

Comment décider au mieux ?
Comment opter pour une voie en toute conscience ?

Bien sûr, fondamentalement, il n’y a pas de bons ou de mauvais choix, il n’y a que des expériences et les erreurs sont là pour nous aider à rectifier le tir.
Néanmoins, rien ne nous empêche de limiter le risque de faux pas.

Pour cela, il va falloir tenir compte d’une série de données, de certaines questions, peser le pour et le contre, évaluer les risques.

Voyons ensemble ce qui est susceptible de vous servir de radar pour vous orienter au mieux de vos possibilités.

1. Prendre garde à ne pas réagir dans l’urgence ou trop à chaud


Quelques pistes :

Est-ce vraiment nécessaire de trancher tout de suite ?
Est-ce que je prends cette décision en réaction aux évènements extérieurs ou est-ce une action que j’ai besoin de prendre en tant que telle ?
Quels risques si je postpose ?
Est-ce un choix régit par la peur ou par un désir ardent ?

Si la réponse est que vous pouvez attendre un peu, prenez le temps de vous poser et de réfléchir aux autres questions 🙂

 

Lire la suite :
Comment faire des choix éclairés

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Le burn out Comment définir et identifier ce mal qui nous consume?


Cet article sur le burn out, est le premier d’une série de 3 dont la parution se fera tous les 3 ou 4 mois.

Aujourd’hui, nous allons porter notre attention sur:
Quels en sont les symptômes ?
Quelles sont les personnes les plus à risques ?

Les causes sociétales, les solutions, les traitements seront abordés ultérieurement ainsi que le bore out.

Le burn out est devenu tellement courant, qu’on a tendance à se dire concerné dès qu’on est fatigué ou qu’on en a ras-le-bol de notre travail. Pourtant, ce terme recouvre une souffrance bien plus profonde qu’une simple baisse d’énergie ou de motivation.
Ce qui ne veut pas dire que l’on doit sous-estimer une fatigue qui s’installe ; en effet, si le brun out apparaît souvent comme une véritable cassure dans la vie d’un individu, son arrivée s’est faite petit à petit, insidieusement.

L’identifier, le définir

Le burn out, c’est comme se retrouver éteint(e) après avoir trop donné de soi, de son énergie, de ses ressources.
L’épuisement est aussi bien physique que psychique.
La personne se sent vide, les choses de la vie n’ont plus beaucoup de sens. On est à fleur de peau et on peut se laisser aller à des excès d’énervement et de colère pour un oui, ou pour un non.

La mémoire et la concentration semblent s’être fait la malle, rassembler ses idées et y voir clair devient de plus en plus compliqué.
Tout est corvée, tout est devenu une montagne.
Si certains explosent à tous vents, d’autres vont progressivement se murer dans une froideur et donner l’impression que plus rien ne les touche, et pourtant…
Ce détachement poussé à son paroxysme peut aboutir au cynisme, à l’humour noir, une perte totale de toutes illusions. L’individu se déshumanise…


J’insiste sur le fait que ces éléments représentent vraiment une différence par rapport à la personnalité de départ du sujet qui en souffre. La différence d’attitude est flagrante.

Un sentiment d’inefficacité s’installe, on ne se sent plus bon à rien et frustré de ne plus trouver de sens à son travail.
Dévalorisation de soi, culpabilité et démotivation : tel est le trio de choc qui s’empare de tout notre être !
C’est vrai que la rentabilité n’est plus ce qu’elle était et qu’on est moins efficace, mais pas parce qu’on est bon à rien… mais plutôt parce qu’on a voulu être trop bon dans tout.
Bien sûr, les erreurs deviennent plus fréquentes et faire des choix devient un casse-tête mais comment peut-il en être autrement puisque qu’on est vidé de toute substance vitale ?
On peut avoir la meilleure voiture du monde, sans carburant elle n’ira pas loin…

 

Lire la suite :
Le burn out! Comment définir et identifier ce mal qui nous consume?

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment avoir plus de jus au quotidien et déborder d’énergie?

Ce n’est pas tout d’avoir des objectifs de vie, encore faut-il avoir l’énergie et la vitalité de les mettre en action!

 

Notre rythme de vie cadencé entraine chez bon nombre d’entre nous un sentiment de fatigue, qui lui-même va ternir notre vision des choses, notre perception de la vie.

Comment retrouver cet élan, cette envie pour avancer vers nos rêves ?

En fait, vous pouvez déjà poser vous-même un diagnostic en tenant un petit carnet de bord et en notant chaque soir ce qui a été énergétivore ou énergétiphile : quand j’ai fait telle activité … je me suis senti(e) fatigué(e) / en forme, quand j’ai passé du temps avec telle personne … je me suis senti(e) fatigué(e) / en forme, quand j’ai pensé à telle ou telle chose… je me suis senti(e) fatigué(e) / en forme.
Vous aurez vite une cartographie de vos bouffeurs d’énergie mais aussi de ce qui vous donne du peps !

Ce constat étant fait, voyez comment vous pouvez augmenter les éléments favorables dans votre quotidien et comment vous pouvez réduire les éléments toxiques.

Pour rappel, vous connaissez maintenant ma devise, inutile de vouloir tout changer d’un coup : la politique des petits pas a plus de chance de vous mener loin ! Aussi, optez pour l’un ou l’autre outil et testez-le par vous–même suffisamment longtemps. S’il vous convient, ancrez-le avant de passer à l’instauration d’une deuxième nouvelle habitude.

Certes, sans action rien ne bouge, mais se noyer dans trop d’actions est tout aussi inutile.

 

Lire la suite :
Comment avoir plus de jus

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute-Sexologue clinicienne- Tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment instaurer de nouvelles habitudes dans votre vie?

Autrement dit, comment mettre en œuvre vos résolutions de nouvel an 🙂 ?

Mais au fond, qu’est-ce qui fait que ces résolutions sont si difficiles à tenir, voire même à mettre en action ?

Allez, soyez sincère, qui n’a jamais connu ce phénomène de bonnes décisions tombées à l’eau ? 🙂

Alors qu’est-ce qui coince ?

Passons en revue les différents éléments nous empêchant d’aller vers le meilleur de nous-même :

 

Lire la suite :
Comment instaurer de nouvelles habitudes

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share

Comment se libérer de la dépendance affective?

« Vous sentez-vous vide sans l’autre ? »
« Avez-vous un besoin quasi constant d’être apprécié(e), valorisé(e) ? »

« Avez-vous tendance à trop en faire pour l’autre quitte à oublier vos propres besoins ? »
« Avez-vous peur de vous retrouver seul(e) ? »
« Vivez-vous dans la peur d’être abandonné(e) par l’autre ? »
« Avez-vous honte de votre vulnérabilité tant vous cherchez à être apprécié(e) ? »
« Avez-vous fait de l’autre le centre de votre univers, l’objet de toutes vos conversations ? »
« Avez-vous tendance à vous excuser pour un oui ou pour un non ? »
« Cherchez-vous à vous remettre en couple au plus vite après une séparation ? »

Si la réponse est oui à la plupart de ces questions, il est probable que vous souffriez de dépendance affective !

 

Lire la suite :
Comment se liberer de la dependance affective

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2016)

Share

Comment introduire plus d’érotisme dans votre couple?

Vous avez l’impression d’être entré(e) dans une routine sexuelle ?
Vous avez l’impression d’avoir trouvé « les boutons » qui marchent et vous n’utilisez plus que ceux-là ?
Vous avez l’impression de vous encroûter et de vous laisser aller ?

Que faire pour redynamiser son couple ?

C’est la question à laquelle nous tenterons de répondre dans cet article consacré à l’érotisme.

 

Lire la suite :
Comment introduire plus d’erotisme

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2016)

Share

Comment devenir le chef d’orchestre de sa vie?

 Avez-vous déjà rêvé d’une vie meilleure et plus épanouie que celle que vous vivez actuellement ?

Beaucoup d’entre nous ont des buts, des rêves mais ne savent pas comment faire pour les atteindre. Ils ont déjà imaginé leur vie idéale, mais ignorent comment mettre les choses en place ou quelles actions poser pour faire de cet idéal une réalité.

D’autres encore, ont une vague idée de ce qu’ils aiment et pensent qu’avec un autre job, ou de nouvelles opportunités ou une nouvelle rencontre ou plus d’argent, ils seraient plus heureux et tout coulerait de source.

D’autres encore ont déjà réfléchi à leur avenir mais ne croient pas en eux ni en la possibilité de pouvoir faire quelque chose pour se rapprocher, ne fut-ce qu’un peu, de leurs rêves.

Enfin, certaines personnes ne savent même plus ce qui leur ferait plaisir ou ce qui pourrait les rendre joyeuses ; elles se laissent dériver de jour en jour, subissant la vie comme quelque chose d’inéluctable.

Si vous vous ennuyez dans la vie ou si elle ne ressemble en rien à ce que vous attendiez d’elle, alors il est temps d’opérer quelques changements !

Bien sûr, il peut y avoir des obstacles et des craintes mais il est temps de les dépasser et d’être davantage créateur de votre vie !

En tant qu’humains dans un monde réel, nous ne possédons par les pouvoirs surnaturels des super héros mais ce n’est pas pour autant que nous n’avons aucun pouvoir sur notre vie !
Nous possédons le pouvoir de grandir, d’évoluer, de dessiner notre avenir, de déterminer ce que nous voulons être.
Au fond, ce pouvoir peut même être plus grand que n’importe quel pouvoir surnaturel : un pouvoir qui construit une réalité tangible et non un film imaginaire ; un pouvoir que chacun possède et qui peut faire de lui un héros à sa façon : C’est le pouvoir de l’esprit associé à celui de l’action !

 

Lire la suite :
Comment devenir le chef d’orchestre

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2016)

Share

Comment booster sa confiance en soi

Après avoir vu ce que cette petite voix dévastatrice pouvait dire sur notre physique (voir l’article « Comment se réconcilier avec son corps », la voici qui resurgit pour nous dénigrer au niveau de notre être tout entier et de nos capacités.

Toutes ces pensées négatives sont la plupart du temps le résultat d’expériences passées que nous avons vécues, le résultat d’une série de conditionnements.
Une faible estime de soi peut remonter loin dans l’enfance.
Dès l’instant où nous naissons, nous captons toute une série de messages: certains sont valorisants, d’autres sont dénigrants, dévalorisants.

Certains messages viennent de nos parents, de notre éducation et parmi ces messages, tous n’étaient pas nécessairement négatifs à la base mais ont été perçus comme tels par l’enfant.
Sa confiance ainsi érodée, l’enfant en déduit qu’il ne pourra jamais accomplir quoi que ce soit de bon.

Notons qu’une même remarque peut être interprétée différemment d’un enfant à l’autre, d’un moment à l’autre.
Bien sûr, on ne peut déterminer avec certitude pourquoi tel enfant va prendre le message dans un sens ou dans un autre. Mais ce qui est clair, c’est que la manière dont il va percevoir les informations reçues depuis son enfance va influencer le devenir de son estime de lui.

Parfois, une personne, pourtant confiante au départ, peut perdre cette confiance suite à certains évènements bouleversants vécus comme des échecs ou suite à une déception amoureuse.

Mes ces pensées, ces conditionnements qui nous habitent ne sont pas une fatalité!

 

Lire la suite :
Comment booster sa confiance en soi

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2016)

Share

Se réconcilier avec son corps

«Notre corps est la barque qui nous portera jusqu’à l’autre rive de l’océan de la vie. Il faut en prendre soin»
Swami Vivekananda

«Ah si seulement j’étais plus mince, plus grande, plus fine de taille…»
«Ah si seulement mon nez était plus petit, si j’avais une plus grosse/une plus petite poitrine…»
«Ah si j’étais plus musclé, plus beau…»
«Ah si j’avais un corps de rêve…».

Et voilà notre petite voix dévastatrice en train de s’exprimer à tout va…
On se prend la tête avec nos défauts, on se déteste, voire on se hait…on se cache
Comment avancer sereinement avec une mélodie si méprisante en tête?

 

Lire la suite :
Se reconcilier avec son corps

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2016)

Share

Impact de la gestion du temps sur nos vies

« Le temps c’est la vie…rien n’est plus important que lui… »

Le stress présent dans nos vies est souvent provoqué par des lacunes dans notre gestion du temps. Avec trop d’activités, on n’a jamais assez de temps pour accomplir l’essentiel dans le délai imparti, ce qui entraîne une insatisfaction lancinante.

Par conséquent, la gestion du temps et la gestion du stress vont généralement de pair en raison de leur interaction et une planification soigneuse de votre emploi du temps est cruciale.

On ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut apprendre à arrêter de perdre son temps!

Lire la suite :
Impact de la gestion du temps sur nos vies

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2010)

Share

Médicaments et sexualité

Médicaments et sexualité

L’usage de certains médicaments : un facteur à prendre en compte dans l’analyse des dysfonctionnements sexuels

Le questionnement du praticien face à une plainte concernant un dysfonctionnement sexuel se doit de prendre en compte l’usage par le patient de certains médicaments, ce qui permettra de faire avancer le diagnostic sexologique. Les psychotropes ainsi que les antihypertenseurs sont le plus souvent suspectés.

Il n’est pas toujours simple d’y voir clair tant les manifestations peuvent être multiples et variables dans le temps. On verra ici comment tenter de remédier aux effets négatifs : réduction de la dose, arrêt progressif, arrêt ponctuel, utilisation judicieuse d’un antidote… chaque cas est particulier même si le symptôme est commun.

 

Lire la suite :
Médicaments et sexualité

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2010)

Share

L’hypnose thérapeutique, mode d’emploi

L’hypnose thérapeutique, mode d’emploi

Milton H. Erickson et l’hypnose thérapeutique

Milton H. Erickson est considéré comme le principal représentant de l’hypnose thérapeutique. Il est également l’un des plus prestigieux initiateurs de la thérapie brève. Pour lui, en chaque individu, il existe des potentiels guérisseurs dont on peut faciliter la mise en action en induisant auprès du patient un état de conscience intermédiaire entre veille et sommeil. La thérapie hypnotique s’appuie sur une relation de collaboration entre le soignant et le soigné qui ouvre celui-ci à l’expérimentation de nouveaux comportements capables de soulager la tension et le tourment. Les champs d’application de l’hypnose thérapeutique sont nombreux en psychiatrie et en psychologie, dans le domaine médical et hospitalier ou dans le domaine du sport. L’hypnose est devenue un outil particulièrement incontournable de la consultation sexologique et un adjuvant essentiel du traitement des dysfonctionnements sexuels.

 

Lire la suite :
L’hypnose thérapeutique, mode d’emploi

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2010)

Share

La jalousie passionnelle

La jalousie passionnelle

D’une compréhension psychanalytique
A une compréhension systémique

Cette thématique est consacrée à la jalousie passionnelle.
Elle vise à cerner la jalousie dite « pathologique », ou encore « morbide ».
Cette jalousie que l’on pourrait qualifier de lancinante, ravageuse et qui plus est, totalement injustifiée.

 

Lire la suite :
La jalousie passionnelle

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2009)

Share

Une sexualité épanouie après 50 ans

Une sexualité épanouie

après 50 ans…

Dans le cadre de cet article, nous allons plus particulièrement nous intéresser à la forme « psychique », autrement dit, au « bien-être mental », en rapport avec la sexualité.

En effet, en nous préoccupant de la sexualité, nous ne pouvons pas faire abstraction de ses multiples dimensions, à la fois psychologique, physiologique, interpersonnelle et culturelle : la sexualité est loin d’être un phénomène statique et figé.

Le corps et l’esprit vont donc s’influencer mutuellement de façon négative et leurs troubles respectifs vont s’en trouver renforcés.

 

Lire la suite :
Une Sexualité épanouie après 50 ans

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2009)

Share

Lorsque la nourriture devient un enfer au quotidien

Les troubles alimentaires

Lorsque la nourriture devient un enfer au quotidien

Pour certains, l’acte de manger peut devenir une préoccupation de tous les instants, un besoin irrépressible d’y avoir recours, de jour comme de nuit. La nourriture perd ainsi tout son charme gustatif pour ne plus être qu’un sujet obsédant, aliénant…

Quels sont ces troubles alimentaires qui atteignent certains individus au plus profond de leur être, physiquement et psychologiquement ? Quelle que soit la personne qui en souffre, quelle que soit la plainte, la personnalité du sujet ou la situation familiale, il ne faut pas perdre de vue que chaque cas est particulier, même si le symptôme est commun.

 

Lire la suite :
Les troubles alimentaires – Lorsque la nourriture devient un enfer au quotidien

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2009)

Share

La fascination amoureuse

La fascination amoureuse

Tomber amoureux donne des couleurs à notre vie

Cette thématique est consacrée à la fascination amoureuse.

Pourquoi le fait de tomber amoureux donne-t-il des couleurs à la vie?

Comment l’amour arrive-t-il à modifier notre façon de sentir et de percevoir?

 

Lire la suite :
La fascination amoureuse

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2009)

Share

L'éjaculation précoce

L’éjaculation précoce

Article I : Découvrir la problématique

Dans ce premier article lié à l’éjaculation précoce, nous parlerons de l’aspect épidémiologique et nous tenterons de définir ce qu’est l’éjaculation précoce.

Les définitions de l’éjaculation précoce sont tellement nombreuses que nous ne pourrons certes pas en donner une liste exhaustive. Nous tenterons de les classer selon certains critères afin d’en faciliter la compréhension.

Nous verrons aussi combien les définitions peuvent varier selon les époques, le contexte culturel, les auteurs : autant de facteurs qui limiteront la possibilité d’une définition générale.

 

Lire la suite :
L’éjaculation precoce – Article I : Découvrir la problématique

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2008)

Share

Les dysfonctions érectiles

Troubles de la sexualité masculine

Article II : Les origines possibles

Dans ce deuxième article consacré aux troubles de la sexualité masculine, nous tenterons d’isoler les origines possibles de ces difficultés. Certes, les troubles sexuels constituent un phénomène complexe où psyché et soma sont souvent liés. Mais, bien que le symptôme soit corporel, le fond est souvent psychologique et émotionnel. Par sécurité, il pourra toujours être utile de réaliser quelques tests médicaux pour éclaircir certains points douteux et préconiser un traitement adéquat.

 

Lire la suite :
 L’éjaculation precoce – Article II : Les origines possible du trouble

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2008)

Share

Les dysfonctions sexuelles: les traitements possibles

Troubles de la sexualité masculine

Article III : Les traitements possibles

De l’éjaculation précoce ou de la dysfonction érectile découlent souvent une série d’insatisfactions qui peuvent générer des tensions conjugales, des frustrations, des tentatives vers l’extérieur…

Comment en sortir?

La sexologie a fait d’énormes avancées ces dernières années tant au niveau de la compréhension de ce trouble que des thérapies sexuelles maintenant nombreuses. Il est un fait certain que tous les sexothérapeutes ne sont pas guidés par la même idéologie. Certains sont plus axés sur des exercices techniques, d’autres s’intéresseront plus aux attitudes et interactions présentes. Certains mettent plus l’accent sur l’homme, d’autres insistent davantage sur le rôle de la femme, d’autres enfin s’intéressent au couple dans sa totalité.

Les thérapies de type psychanalytique s’attardent plus sur les conflits profonds et lointains du patient.

Les thérapies dites «brèves» sont davantage axées sur l’aspect circulaire du problème, les interactions actuelles, sur le «comment» en sortir.

 

Lire la suite :
 L’éjaculation precoce – Article III : Sortir de la problématique, les traitements possible

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2008)

Share