Retrouver l’art de flâner Et adopter la slow attitude!

Les hommes se cherchent des retraites, chaumières rustiques, rivages de mer, montagnes (…). Nulle part l’homme n’a de retraite plus tranquille, moins troublée par les affaires, que celle qu’il trouve dans son âme (…). Donne-toi donc sans cesse cette retraite, et, là, redeviens toi-même.

Marc Aurèle, philosophe stoïcien

 

Nous voici donc à la période de juillet – août, période de vacances pour bon nombre d’entre vous …
Alors, un seul mot d’ordre : on se pose, on se calme, on se détend !! 🙂
On arrête de s’enliser, on décide de ralentir et si on ne veut pas tomber dans le burn out (voir article précédent) on réapprend à vivre !
Pour certains, c’est d’ailleurs plus qu’urgent !


Bien sûr, planifier est souvent nécessaire et être hyperactif n’est pas un problème en soi, mais si l’agitation est constante et sans fin, notre organisme va finir par en prendre un sérieux coup.
A force de courir dans tous les sens, l’amygdale de notre cerveau se retrouve hyper sollicitée et voit cela comme un danger. L’organisme se met en mode stress de fuite ou de combat comme si on avait un lion à nos trousses en pleine savane !
De plus en plus pressé(e)s par le temps, nous en arrivons à supprimer petit à petit tout ce qui pourrait justement nous recharger et nous détendre : on laisse tomber le cours de sport, on annule une sortie entre amis, on n’invite plus, on ne va plus prendre l’air… On se dit que l’on fera cela plus tard… Sauf que plus tard devient souvent trop tard !

La modernisation rapide a eu pour résultat de nous créer une société intense, trépidante ou tout va toujours plus vite.

A l’origine, le but visé était louable : faire les choses à plus grande vitesse pour gagner plein de temps libre ! Résultats, nous sommes toujours stressés et manquons de plus en plus de temps.
Tout a été mis en place pour épargner des heures de vie : des magasins ouverts tard, même le dimanche et les jours fériés ; des supermarchés dits « express » ; des commandes en ligne ; des livraisons à domicile ; des fastfood, des speed dating (histoire de rencontrer l’âme sœur plus rapidement) ; même le sport s’en mêle, on parle maintenant de marche… rapide 🙂 !
Les smartphones font presque tout à notre place (bientôt ils nous serviront le thé pour nous réveiller 🙂 ).


Et où est le bénéfice ?
Pourquoi est-on toujours à la bourre ?

Je ne remets pas en doute ce que ces avancées nous apportent sur différents plans, mais en matière de gain de temps de vie… on cherche toujours !
Je dirais même plus, le temps semble de plus en plus hors de notre contrôle !
Nous sommes devenus quasiment incapables de « perdre du temps ».

Et pourtant, nous donner du temps pour vivre et nous détendre est essentiel. Les personnes s’accordant ces moments sont les premiers à témoigner d’une plus grande liberté et d’un sentiment d’indépendance, d’autonomie plus fort.

 

Lire la suite :
Retrouver l’art de flâner Et adopter la slow attitude !

 

Florence Bierlaire
Psychothérapeute – sexologue clinicienne – tabacologue
Hypnose clinique générale
Bruxelles, édition (2017)

Share